Duo Damien Ventula
Scène des Jardins
jeudi 26 juillet 2018 - 18:00
< retour

Programme

 

Claude Debussy, Sonate pour violoncelle et piano en ré mineur

 

Leos Janacek, Pohádka

 

Johannes Brahms, Sonate pour violoncelle et piano en ré majeur op.78

Damien Ventula :

Interprète sincère et passionné, Damien Ventula aime avant tout partager les enthousiasmes et les émotions qu’il vit avec son violoncelle avec d’autres musiciens, le public, mais aussi ses élèves. Il enseigne au Conservatoire de Versailles et a eu de 2013 à 2017 une classe à la prestigieuse Hochschule Hanns Eisler de Berlin. Remarqué pour son tempérament et sa sensibilité, Damien Ventula est en 2017 « Révélation Spedidam », et reçoit le Prix Déodat de Séverac décerné par l’Académie du Languedoc. Il a été nommé aux « Victoires de la Musique » dans la catégorie Révélation Soliste Instrumental en 2005, lauréat du Concours Navarra en 2008, ainsi que de plusieurs fondations (Marcel Bleustein-Blanchet, Piatigorsky, Singer-Polignac).

Toulousain d’origine, né dans une famille de musiciens, Damien Ventula travaille le violoncelle dès son plus jeune âge avec de grands maîtres : Lluís Claret dans sa ville natale, Bernard Greenhouse et Laurence Lesser à Boston et enfin Boris
Pergamenschikow à Berlin.

Il a paru au côté d’autres artistes renommés comme Christian Zacharias, Raphaël Oleg, Denis Pascal, Olivier Charlier, Sam Haywood, Thérèse Dussaut, ou encore le Quatuor Talich. En novembre 2017, il a crée à Paris, salle Wagram, avec l’Orchestre Colonne sous la direction de Laurent Petitgirard, le concerto pour violoncelle et orchestre que Charles Chaynes lui a dédié. Il a enfin, entre autres enregistrements, gravé « Arc en cello » (éd. « la Nuit Transfigurée »), disque consacré à des compositeurs toulousains contemporains et en 2016, l’intégrale de la musique pour piano et violoncelle de Gabriel Fauré avec Nicolas Bringuier chez Klarthe Label – distribué par Harmonia Mundi. Il joue un violoncelle d’Antoine Médard de 1675.

Jean-Luc Ayroles

 

Né en 1969 à Toulouse, Jean-Luc Ayroles a suivi l’enseignement d’Yvonne Loriod-Messiaen et de Michel Beroff au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Il obtient trois premiers prix en piano, accompagnement vocal et musique de chambre. En 1993, il rencontre Colette Zerah qui le conseille et le guide dans ses choix musicaux.

Jean-Luc Ayroles donne son premier récital de piano consacré à Ravel en 1991, pour le festival « Vive l’eau » à la cité de la musique à Paris. Il est invité depuis dans de nombreux festivals dont « Présence » de Radio-France, La Borie en Limousin, Palais des Arts de Nogent, le moulin d’Andé…et se produit à l’étranger : Japon, Etats-Unis, Israël, Mexique et de nombreux pays européens.

Ouvert à toutes les possibilités offertes par son instrument, Jean-Luc Ayroles multiplie les occasions de se produire en musique de chambre avec Christophe Coin, Vincent Lucas, Paul Gay, Sophie Koch, Adrien Perruchon, Raphael Perraud. Il crée en quatuor deux pianos et percussions « Stage-esquisse » de Jacques Delécluse et la sonate pour piano et violon de Dominique Petit. Il collabore aussi avec diverses grandes formations dans les parties de piano : Orchestre Philharmonique de Radio-France, Orchestre de Paris, Orchestre du Capitole de Toulouse ; sous la baguette de Gustavo Dudamel, Paavo Järvi, Myun Whun Chung, Peter Eötvös, Eliahu Inbal, Esa Pekka Salonen, Mikko Franck, Philippe Jordan, Yakov Kreizberg…

Professeur de piano titulaire au Conservatoire  Mozart de Paris, il donne des Master-Classes au Japon, en Israël et au CRR de Toulouse. Entre 2005 et 2011, Jean-Luc Ayroles est responsable artistique de la programmation des concerts de musique classique du festival « Musicales de Vence » à Roanne.

Membre de l’ ensemble TM+, il crée une vingtaine de pièce pour ensemble instrumental à  Amsterdam, Helsinki, Copenhague et Paris et participe à une tournée de concerts au Mexique en 2013. Jean-Luc Ayroles a enregistré en mars 2016 un des plus grand chef d’oeuvre pour piano d’Olivier Messiaen les Vingt Regards sur l’Enfant Jésus  parut en novembre 2016 sous le label Calliope, couronné par la critique (5 diapason, 4 étoiles chez Classica….). En août 2018, il jouera cette intégrale pour le festival Messiaen-La Meije. Le compositeur Rodolphe Bruneau-Boulmier lui dédie une pièce pour piano à l’occasion de la sortie de cette intégrale qu’il crée en 2017, à la salle cortot de Paris.